Préparation du Forum de la « Journée Internationale de la Fille « à l’UNESCO Reviewed by Momizat on . En réponse au questionnaire de l'UMOFC ( Union Mondiale des Organisations Féminines Catholiques) à ses membres,  voici la contribution de Femina Europa. Le 27 F En réponse au questionnaire de l'UMOFC ( Union Mondiale des Organisations Féminines Catholiques) à ses membres,  voici la contribution de Femina Europa. Le 27 F Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Société » Education - Enseignement » Préparation du Forum de la « Journée Internationale de la Fille « à l’UNESCO

Préparation du Forum de la « Journée Internationale de la Fille « à l’UNESCO

En réponse au questionnaire de l’UMOFC ( Union Mondiale des Organisations Féminines Catholiques) à ses membres,  voici la contribution de Femina Europa.

Le 27 Février 2018

Chères représentantes auprès de l’UNESCO

Nous avons bien reçu votre courrier à propos de la journée de la fille qui sera organisée en Octobre à l’UNESCO et nous vous en remercions.

C’est en effet une occasion pour l’UMOFC de donner son expertise de femmes catholiques. Nous avons quelque chose à dire sur l’éducation des filles !

Femina Europa n’a pas répondu précisément au questionnaire, la situation de la fille en France étant globalement satisfaisante. Les principales menaces pour les filles françaises sont une surexposition à la pornographie à travers les réseaux sociaux et une dégradation du tissu familial dû aux divorces.

Nous avons cependant des propositions que nous espérons vous pourrez intégrer dans le programme de la journée car elles sont vitales pour le bien-être et le bonheur des filles comme des garçons d’ailleurs.

Premièrement nous pensons que l’éducation de la fille est la clé de son épanouissement. Il s’agit de la valoriser dans sa féminité. L’éducation de la fille est fondée sur le respect de son corps sexué qui a un sens qu’elle doit connaître pour en être responsable. Les programmes d’éducation sexuelle et affective sont donc très importants pour la réussite de sa vie de femme.

Deuxièmement nous pensons que les programmes doivent être menés avec l’accord et la participation des parents. C’est une condition de leur réussite. L’éducation se transmet de génération en génération, elle n’est pas imposée de l’extérieur.

Troisièmement nous estimons qu’il faut inclure la connaissance mutuelle de l’autre sexe pour éliminer les violences. Les violences contre les femmes sont dues à l’ignorance de la spécificité féminine. Les deux sexes fille et garçon doivent apprendre qu’ils sont différents mais non pas rivaux. Ils ont la même valeur et sont égaux en dignité.  C’est en informant les garçons sur la spécificité féminine, spécialement la capacité de donner la vie,  que les garçons reconnaîtront la valeur des filles et apprendront à les respecter.

Enfin nous vous prions de faire connaître pendant cette journée les programmes qui existent et en particulier les deux programmes dont nous envoyons les fiches ci-jointes. Ce sont des programmes de formation qui s’adressent à tous et qui sont a-confessionnels mais ils sont compatibles avec l’enseignement de l’Église catholique et ont fait leurs preuves sur le terrain.

Avec tous nos encouragements pour la préparation de cette journée,

Femina Europa

Pj : fiches Cycloshow et Teenstar

 

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page