Vous êtes ici:Accueil » L’idéologie du gender

L’idéologie du gender

Le concept

  • Quelques définitions du gender
  1. La définition de l’OSAGI ( Office of the Special Adviser on Gender for the United Nations)
  2. Gender : Refers to the social attributes and opportunities associated with being male and female and the relationship between women and men and girls and boys, as well as the relations between women and those between men. These attributes, opportunities and relationships are socially constructed and are learned through socialization processes. They are context/ time-specific and changeable. Gender determines what is expected, allowed and valued in a women or a man in a given context. In most societies there are differences and inequalities between women and men in responsibilities assigned, activities undertaken, access to and control over resources, as well as decision-making opportunities. Gender is part of the broader socio-cultural context. Other important criteria for socio-cultural analysis include class, race, poverty level, ethnic group and age. (Conférence de l’ONU, 1995, Pekin)

  3. Judith Butlerdans Gender Trouble : Feminism and the Subversion of Identity, Routledge, New York, 1990
  4. Le « genre » est une construction culturelle ; par conséquent, il n’est pas le résultat du sexe et il n’est apparemment pas non plus déterminé comme le sexe.

  5. Cristina Delgado dans Rapport sur la Conférence Régionale de Mar del Plata, Argentine
  6. Ces constructions sociales sont sujettes à changement.  Ainsi l’inexistence d’une essence féminine ou masculine permet de rejeter la soi- disant «  supériorité » de l’un ou l’autres sexe et de se demander dans quelle mesure il existe une forme « naturelle » de sexualité humaine.

  • Décryptage du gender par Fémina Europa

D’après la définition de l’OSAGI, l’organisme onusien chargé de mettre en place la politique du Gender, c’est le comportement sexuel socialement construit et non pas la physiologie qui définirait l’identité de l’homme et de la femme. Il n’existerait donc plus de genre homme et de genre femme mais des personnes hétérosexuelles, homo, bi, trans et lesbo….

Le Gender est abusivement traduit en français par le terme genre qui veut dire sexe et non sexualité. Il est souvent assimilé en France à la parité homme/femme ce qui n’est pas la même chose.

Là où le Gender passe, la famille …trépasse. En effet le Gender est l’antithèse de la famille car celle-ci est fondée sur l’altérité, la fécondité et la fidélité tandis que le Gender est narcissique, stérile et fluctuant; une même personne pouvant adopter plusieurs identités à la suite au fil de sa vie. Le Gender est de l’ordre du désir là où la famille est de l’ordre de la volonté. Le Gender isole là où la famille relie. Le Gender déconstruit là où la famille construit.

Gender et société : les champs d’application

  • Santé: droit à disposer de son corps, droit à la santé reproductive (=avortement)
  • Rapports Homme/Femme: déconstruction du mariage comme survivance de l’union hétérosexuelle qui maintient la différence Homme/Femme. Il faut obtenir le mariage pour tous les couples.
  • Ethique/ Bioéthique: droit à l’enfant, MPA (mère pour autrui), manipulations génétiques…
  • Famille: la déconstruire, car la femme y est maintenue en esclavage et conditionne les enfants. Fragilisation par le divorce, le PACS, la réforme de la filiation (parentalité…) On parle alors de famille monoparentale, homoparentale, pluriparentale.
  • Education et culture: éducation sexuelle à l’école ou toutes les sexualités se valent, ouverture de l’école aux lobbys, manuels scolaires, cours sur le gender (ex: à Sciences Po)
    Infiltration dans le théâtre et le cinéma
  • Economie: codes d’éthique dans l’entreprise, quotas
  • Religion: L’Eglise  est le dernier bastion: création d’un « fonds de l’O.N.U. pour les populations« , afin de créer un partenariat entre culture et religion pour une approche « collaborative »: se comprendre pour éliminer les différences fondamentales
  • Media, programmes de télévision : présentation /promotion de toutes les orientations sexuelles.


Illustrations

Quelques exemples en cliquant sur ce lien

Vocabulaire

  • Des mots piégés:
  1. Tolérance=relativisme
  2. Bien-être a remplacé bonheur
  3. Droit à la santé reproductive ou droit génésique
  4. Parentalité a remplacé maternité et paternité
  • Malentendu sémantique: pour Femina Europa:
  1. En français, le « genre », c’est le sexe (féminin ou masculin)
  2. En anglais, le « Gender », autrefois le « sex », est devenu un concept
    Cela n’est pas la parité!
Retour en haut de la page